Mucius Scaevola

Héros de la République Romaine :

Lucrèce,

Horatius Coclès,

Mucius Scaevola,

Clélie

Le jeune Caius Mucius, dans Rome assiégée depuis plusieurs années par le roi étrusque Porsenna, installé avec ses troupes sur le Mont Janicule (sur la rive droite du Tibre), fit aux sénateurs la promesse qu'il l'irait tuer, au coeur même se son campement.

N'ayant rien à perdre sauf un jeune guerrier, les sénateurs autorisèrent sa sortie. Mucius était rusé, il parvint à pénétrer dans le camp étrusque en dissimulant un glaive. Le roi rendait la justice sous un dai. Ne l'ayant jamais vu, le Romain le reconnait, pensa-t-il, à la somptuosité de ses vêtements. Las pour lui ! Celui qu'il avait pris pour le roi n'était que son secrétaire, qui paya sa coquetterie de sa vie.

Instantanément il fut arrêté, traîné devant Porsenna. Alors, plein de dépit en constatant sa méprise, il jeta sa main droite (celle qui tient le glaive) dans les braises d'un braséro qui réchauffait la tente royale. Prouvant son engagement par cette mutilation, il fit alors croire à l'ennemi qu'il n'était que le premier d'une cohorte de 300 jeunes Romains, qui avaient juré qu'ils iraient, chacun à leur tour, tenter de le tuer.

Porsenna, impressionné à l'excès, décida de négocier son départ de sous les murs de Rome en échange d'otages et d'une rançon plutôt que de continuer à lutter contre de pareils enragés.

C'est Tite-Live qui rapporte cet épisode, et elle ne fait pas l'objet de beaucoup de variantes.

 

 

cliquer sur les tableaux pour les voir dans leur format maximal : le peintre et la date apparaîtront dans l'adresse url.