Lucrèce

Héros de la République Romaine :

Lucrèce,

Horatius Coclès,

Mucius Scaevola,

Clélie

L'histoire personnelle de Lucrèce est celle de noblesse romaine : bafouée, humiliée sous la botte étrusque , c'est de son corps violenté que va naître l'espoir de la République.

Romulus avait créé la classe des patriciens (les "pères") en annoblissant ses meilleurs guerriers, constituant par cet acte même une noblesse - qui va vite devenir héréditaire - par opposition au citoyen lambda, le plébéien.

A Romulus, la légende fait se succéder 3 rois Sabins, puis 3 rois étrusques.

Le dernier Tarquin porte le surnom de Suberbus : l'Orgueilleux. Il eut plusieurs fils, tous mariés. Lors d'une campagne militaire, on paria sur la plus vertueuse des épouses des hommes présents : les Princes et les neveux du roi. On trouva les belles-filles du roi occupées à un luxueux banquet, tandis que l'épouse de Collatin, Lucrèce, filait la laine avec se servantes, selon le modèle inspiré par la Sabine Hersilia, l'épouse de Romulus. Pour se venger de cet affront, le Prince retourna nuitament chez Collatin et abusa de Lucrèce. Celle-ci convoqua alors son époux et d'autres représentants de la noblesse, leur exposa son déhonneur et se donna la mort pour le laver.

Les hommes ainsi trahis fomentèrent un coup d'Etat, renversèrent Tarquin et ses fils, et instaurèrent la République en 509 av.JC.

De même que Romulus et Rémus doivent leur salut à la dernière des femelles, la louve, ainsi la République ne peut naître que d'une femme, la plus vertueuse de toutes.

Melle de Scudéry lui faire dire : « il ne sera jamais dit que Lucrèce ait appris aux Romains par son exemple, qu’une femme peut vivre sans gloire »

De Viris Illustribus (bilingue)

traduction à trous : cliquer sur la fenêtre pour faire apparaître l'exercice au format pdf.

cliquer sur les tableaux pour les voir dans leur format maximal : le peintre et la date apparaîtront dans l'adresse url.