Guide touristique

des Gaules antiques:

Gaule Chevelue et Narbonnaise

- Arles : Cryptoportiques et Forum

- Arles : Thermes

- Bibracte

- Gergovie

- Glanum : les Antiques

- Nîmes : Arènes

- Nîmes : Jardins de la Fontaine et Tour Magne

- Lugdunum

- Lutèce

- Pont du Gard

- Trèves

- Via Domitia

- Tombe de Vix

Les autres guides :

L'Oppidum de Bibracte, par Florian, juin 2012

L'oppidum de bibracte se situe au confluent de l’Yonne, de la Seine et de la Loire. Il se situe sur 3 sommet : Theurot la roche, Theurot la wivre et Porrey. La ville d'Autun se trouve à 25km à l'est.

Origine du mot : celtique bibro/bebro suivit du suffixe collectif -akti.

César la décrit de beaucoup « la plus grande et la plus riche ville des Eduens ».

(César, De Bello Gallico, I, 23). Elle fut le lieu de différents épisodes de la guerre des Gaules : César y vainquit le peuple Helvète en 58 av J.C. ; la coalition de Vercingétorix s'y fomente contre les romains en -53-52 ; César y séjourne en hiver -52 où il écrit Bellum Gallicum.

Le mont Beuvray, culminant à 821m d'altitude, est un bastion avancé du massif du Morvan qui domine la vallée de l'Arroux, affluent de la Loire.

Il fut presque entièrement déserté à la fondation d'Augustodonum (Autun).

Bibracte représente parfaitement les oppida qui parsemaient l'Europe aux Ier et IIème siècle av.J.C. Elle est ceinturée d'un rempart monumental long de 5 km, composé de poutres et parementé de pierres (c'est un murus gallicus ), précédé d'un fossé. Il s'ouvre sur plusieurs portes de 20m.

La superficie enclose (135 ha)semble en partie occupée d’habitations dès le Ier siècle. Elle fut encore plus grande (200 ha) dans des temps antérieurs. L'oppidum est traversé de plusieurs voies qui structurent l'urbanisme.

Au commencement, l'architecture n'utilise que la terre et le bois, les technique de bâtiments sont introduites à partir du milieu du Ie siècle av.J.C.. Des maisons plus spacieuses apparurent à la fin du même siècle et au début du suivant.

Bibracte reste différente des autres villes gallo-romaines par ses fortifications et sa topographie. Cette ville à été la capitale des Eduens et fut également un centre économique important du fait de son commerce avec les villes méditerranéennes qu'elle domine grâce au contrôle des principales voies commerciales qui parcourent les vallées de la Saône et de la Loire. Des multitudes de denrées méridionales sont acheminées vers la cité. La plus visible est le vin importé d'Italie. L'usage de la monnaie semble très courant dans l'oppidum qui est aussi un grand lieu de production des matières premières tels que le métal car on y constate beaucoup d'ateliers métallurgiques où les artisans travaillent essentiellement le fer et des alliages de cuivre.

Le site sembla perdre ses résidences à partir du Ier siècle.

Cartographie :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bibracte p162-163

http://histoireenprimaire.free.fr/textes/periodes/antiquite4.html


Bibliographie :

l'Antiquité retrouvée, Jean-Claude Golvin, éditions errance